Pollution de l’eau : eutrophisation des écosystèmes aquatiques

L’eutrophisation des rivières résulte de la prolifération d’algues vertes qui consomment tout l’oxygène nécessaire à la vie de l’écosystème.

L’eutrophisation est le phénomène d’asphyxie des écosystèmes aquatiques résultant de la prolifération d’algues, qui consomment tout l’oxygène nécessaire à la vie de l’écosystème.
Ce phénomène résulte d’un apport trop riche de substances nutritives dans la rivière ou dans le lac concerné.

Cette pollution de l’eau est principalement due au phosphore (contenu dans les phosphates, présents dans les lessives notamment) et à l’azote (contenu dans l’ammonium et les nitrates présents dans les engrais).

Les algues qui se développent grâce à ces substances nutritives absorbent de grandes quantités d’oxygène lorsqu’elles meurent et se décomposent.
Leur prolifération provoque l’appauvrissement, puis la mort de l’écosystème aquatique présent : il ne bénéficie plus de l’oxygène nécessaire pour vivre.

Ce phénomène s’intensifie avec la profondeur du lac ou de la rivière, notamment des lacs profonds qui sont naturellement peu oxygénés. La propagation des bactéries anaérobies (elles se développent en l’absence d’oxygène) qui se nourrissent des algues en décomposition provoque la disparition de l’oxygène, ainsi que la production de méthane et de sulfure d’hydrogène.

Le phénomène d’eutrophisation est fortement aggravé et accéléré par les rejets agricoles, domestiques ou industriels dans les cours d’eau et les lacs. Appelé dystrophisation, cet état se traduit par l’accumulation des algues et des bactéries anaérobies, qui absorbent l’oxygène présent dans l’eau et provoquent la mort de tous les écosystèmes aquatiques : une dystrophisation peut détruire tout un écosystème en quelques années. Des zones mortes d’une très grande superficie résultent de ces phénomènes.

Pour lutter contre l’eutrophisation et la dystrophisation, il s’agit :

    • d’arrêter tous les rejets de substances nutritives dans le cours d’eau pollué
    • d’enlever les algues qui pullulent dans le cours d’eau
    • d’aérer de façon mécanique le cours d’eau, pour accélérer le processus d’épuration globalement,
    • de réduire ou de stopper la présence de phosphates ou de nitrates dans les engrais ou les produits ménagers

Source : VENDURA.FR

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *