Reportage de Notélé sur les nuisances de CL Warneton diffusé le 22/08/2019

Les plaintes contre Clarebout s’accumulent à Warneton

L’entreprise Clarebout a attiré l’attention de nombreux médias, notamment français, cet été. En cause, des pluies graisseuses qui se sont abattues sur les villages des environs. L’entreprise dément, mais à Warneton, où les nuisances causées par l’usine sont dénoncées depuis longtemps, les riverains ne comptent pas lâcher l’affaire.

Reportage Notélé sur les nuisances de CL Warneton (21/08/2019)
Durée de la vidéo: 4’10”

En réponse à M. Jan Poté, porte-parole de Clarebout Potatoes

Dans votre intervention à Notélé du jeudi 22 août, vous mettez en doute le nombre et l’authenticité des plaintes déposées sur notre site internet.

Vous demandez des preuves ? Elles sont là ! Ce sont les vidéos des rejets troubles ou colorés de votre station d’épuration, les photos de poissons morts, des photos des terrasses et des voitures maculées d’huile.

Pour chaque plainte, le nom du plaignant, son adresse, le jour, l’heure et le lieu sont automatiquement communiqués aux agents constatateurs environnementaux de Comines-Warneton et à la Police de l’environnement (DPC de Mons).

Il vous serait facile de les vérifier et de les compter en vous adressant à ces différents services.

Quant aux plaintes qui vous sont transmises directement, si elles sont moins nombreuses c’est normal, les Warnetonnois ont compris depuis longtemps que cette procédure est inefficace.

En tout état de cause, permettez-nous de vous dire que la tactique de défense qui consiste à accuser les Warnetonnois de menteurs est minable, offensante et totalement contre productive.

Le Collectif Comines-Warneton Environnement (CWE)

Note :
Avant la création des amis de Warneton (en avril 2016) et du présent Collectif, il n’y avait pas de formulaire de signalements pour permettre aux riverains de se plaindre des nuisances.  A l’époque, le seul moyen dont disposaient les Warnetonnois était le n° de téléphone de l’usine.
Très souvent l’employé de Clarebout qui prenait l’appel faisait comprendre qu’elle notait la plainte et que tout serait entrepris pour y remédier. Très souvent aussi, personne ne décrochait le téléphone… Les plaintes signalées par téléphone n’étaient suivies d’aucun effet et ne se limitaient qu’à des promesses…
Face à l’exaspération des Warnetonnois, nous avons eu l’idée de créer des formulaires de signalements des nuisances dans le site web des amis de Warneton. A l’époque, une copie de la plainte était adressée automatiquement à Aline Belpaire, une ingénieure,  avant l’arrivée de M. Jan Poté.
A cette époque, les plaignants recevaient un accusé de réception par courriel dans lequel la représentante de CL Warneton les informait qu’une équipe de contrôleurs de l’usine s’est rendue sur place sans constater de mauvaise odeur et que si ça sentait la graisse de friture cela pouvait être dû aux friteries de Warneton…
Plusieurs plaignants ont même attendu l’arrivée de ces contrôleurs qui ne sont jamais arrivés…

Signaler une nuisance olfactive

Signaler une nuisance sonore

Signaler des retombées de gouttelettes huileuses

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *