Coup de gueule d’un riverain de Warneton (F) face aux nuisances causées par les travaux de construction de la plateforme portuaire au Pont-Rouge

Avertissement : cette publication n’engage que son auteur et en aucun cas la responsabilité de notre collectif Comines-Warneton Environnement. 

Message adressé à Catherine Maheux, directrice du PACO par un habitant de Warneton (France)

Bonjour,

Je vois que votre approche des riverains du port du Pont-Rouge n’a pas changé : nous n’existons pas. Je vous ai envoyé un mail pour vous avertir des nuisances en cours des travaux de poses des palplanches, j’attends toujours votre réponse…

Je me rends compte de l’inutilité du dossier monté par CS Ingénierie qui n’a que repris que les chiffres d’études qui sont obsolètes de nos jours. Dans l’étude aucun impact sur les riverains au cours de la pose de palplanches n’a été repris ni supposé alors que l’étude d’incidence de VNF prend en compte les nuisances mais aussi les risques de dégâts matériels aux habitations.

Pourquoi n’en est-il pas de même pour le chantier de la plate-forme. Ah, j’oubliais 2 pays donc deux systèmes qui s’opposent.

Dans ce dossier vous n’avez pas défendu la Wallonie mais les intérêts du PACO et d’un industriel qui ne se prive pas “d’acheter” quelques fonctionnaires pour accomplir ses desseins d’envahisseur de la nature.
En érigeant cette plateforme à cet endroit vous avez pactisé avec un pollueur qui produira de plus en plus.

Sachez que les riverains ne vous portent pas dans leur cœur, mais peut-être “un sursaut de dignité” vous …. non car à ce stade vous êtes irrécupérable.
Je vous tiendrai toujours responsable, non par votre fonction mais par votre implication personnelle dans ce dossier pour favoriser sans vergogne cet industriel.

Si un problème devait arriver à ma maison ou ma famille vous serez responsable moralement et financièrement à titre personnel.

Je ne vous salue pas car vous ne méritez pas ce respect que vous confère votre fonction.

Denis Viaene, habitant de Warneton (F)
6 janvier 2020

NB : Une copie de ce message a été adressée à la Police de l’Environnement à Mons et à Philippe Mouton, Echevin de Comines-Warneton

Print Friendly, PDF & Email

2 réponses sur “Coup de gueule d’un riverain de Warneton (F) face aux nuisances causées par les travaux de construction de la plateforme portuaire au Pont-Rouge”

  1. Bravo Denis pour ce message, tu as tout dit et c’est vrai que l’on se fout de nous… Aucune réponse à nos mails… On était déjà très ennuyé avec ce polueur et cela n’ira pas en s’ arrangeant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *