Pourquoi faut-il signaler les nuisances via nos formulaires en ligne?

Les réponses stéréotypées de CL Warneton aux plaintes des riverains n’étant pas suivies d’effet, il est vivement conseillé de signaler les nuisances de cette usine en utilisant un de nos formulaires disponibles dans notre site web.

Les plaintes adressées directement à CL Warneton (adresse email : communication@clarebout.com) ne sont pas signalées à la Police de l’environnement (DPC de Mons) ni aux agents constatateurs environnementaux de Comines-Warneton alors que celles signalées à l’aide de nos formulaires en ligne sont automatiquement adressées à ces derniers.

De plus, les plaintes signalées via nos formulaires en ligne permettent à notre collectif d’établir des statistiques mensuelles. Quand le nombre de plaintes est élevé nous alertons  la presse ainsi que le Ministre de l’Environnement de la Région wallonne en leur envoyant un tableau récapitulant le nombre de plaintes du mois.

Vous comprenez maintenant pourquoi il est très important d’utiliser nos formulaires pour signaler une nuisance.

Ceci dit, après avoir signalé une nuisance à l’aide d’un de nos formulaires vous pouvez toujours adresser un courriel résumant la nuisance subie à CL Warneton (email : communication@clarebout.com)

Exemples de réponses stéréotypées de CL Warneton aux plaintes des riverains

2/04/2020 –  Signalement d’une nuisance olfactive par un riverain de Warneton (f)

Nuisance olfactive signalée à CL Warneton par un riverain

2/04/2020 – Réponse de CL Warneton

Réponse de CL Warneton à la plainte d'un riverain

12/04/2020 – Signalement d’une nuisance sonore par un riverain de Warneton (F) suivi de la réponse de CL Warneton le 14/04/2020
Exemple de réponse de CL Warneton à une plainte de riverain

30/08/2019 - Plainte de Denis Viaene - Nuisance olfactive

Note :

Avant la création des amis de Warneton (en avril 2016) et du présent Collectif, il n’y avait pas de formulaire de signalements pour permettre aux riverains de se plaindre des nuisances.  A l’époque, le seul moyen dont disposaient les Warnetonnois et les Deûlémontois était le n° de téléphone de l’usine.
Très souvent l’employé de Clarebout qui prenait l’appel faisait comprendre qu’elle notait la plainte et que tout serait entrepris pour y remédier rapidement. Très souvent aussi, personne ne décrochait le téléphone… Vous êtes nombreux à avoir constater que les plaintes signalées par téléphone n’étaient suivies d’aucun effet et ne se limitaient qu’à des promesses…
Face à l’exaspération des plaignants, nous avons pris l’initiative de créer des formulaires de signalement des nuisances dans le site web des amis de Warneton. A l’époque, une copie de la plainte était adressée automatiquement à Aline Belpaire, une ingénieure,  avant l’arrivée de M. Jan Poté.
A cette époque, les plaignants recevaient un accusé de réception par courriel dans lequel la représentante de CL Warneton les informait qu’une équipe de contrôleurs de l’usine s’est rendue sur place sans constater de mauvaise odeur et que si ça sentait la graisse de friture cela pouvait être dû aux friteries de Warneton…
Plusieurs plaignants ont même attendu l’arrivée de ces contrôleurs qui ne sont jamais arrivés…

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *