Non à la 5G en Belgique

Non à la 5G

NON à la 5G !

Des professionnels de la santé belges sonnent l’alerte, citoyens soutenez-nous !
Smartphones et tablettes en 3G, 4G, …. objets connectés en tous genres, WiFi à la maison, sur les lieux de travail, dans les crèches, les écoles, les transports et les lieux publics,… L’exposition de la population aux rayonnements électromagnétiques de radiofréquences/micro-ondes (RF/MO) ne cesse d’augmenter.

Et maintenant, l’arrivée de la 5G et de sa myriade d’objets connectés ! Pourtant, l’innocuité de cette exposition omniprésente et prolongée n’a jamais été démontrée. Au contraire, les preuves de sa nocivité s’accumulent.

Poursuivre la lecture

Pourquoi faut-il signaler les nuisances via nos formulaires en ligne?

Les réponses stéréotypées de CL Warneton aux plaintes des riverains n’étant pas suivies d’effet, il est vivement conseillé de signaler les nuisances de cette usine en utilisant un de nos formulaires disponibles dans notre site web.

Les plaintes adressées directement à CL Warneton (adresse email : communication@clarebout.com) ne sont pas signalées à la Police de l’environnement (DPC de Mons) ni aux agents constatateurs environnementaux de Comines-Warneton alors que celles signalées à l’aide de nos formulaires en ligne sont automatiquement adressées à ces derniers.

De plus, les plaintes signalées via nos formulaires en ligne permettent à notre collectif d’établir des statistiques mensuelles. Quand le nombre de plaintes est élevé nous alertons  la presse ainsi que le Ministre de l’Environnement de la Région wallonne en leur envoyant un tableau récapitulant le nombre de plaintes du mois.

Vous comprenez maintenant pourquoi il est très important d’utiliser nos formulaires pour signaler une nuisance.

Ceci dit, après avoir signalé une nuisance à l’aide d’un de nos formulaires vous pouvez toujours adresser un courriel résumant la nuisance subie à CL Warneton (email : communication@clarebout.com)

Poursuivre la lecture

Genève : Premiers dommages causés par la 5G

Les troubles de santé liés aux antennes de téléphonie mobile sont répandus et augmentent, en particulier à cause de la nouvelle génération de téléphonie mobile 5G. Voyez dans cette émission les premiers témoignages de Genevois affectés par la 5G. Qui entendra leur cri ? La 5G sera utilisée pour gérer les objets connectés et les voitures autonomes. Mais elle servira surtout pour un contrôle total de tous les aspects de notre vie… Un monde de surveillance absolue, où la liberté de mouvement n’aura plus aucun sens… Quant aux répercussions sur la santé, elles seront épouvantables, et pour beaucoup, cela deviendra intenable !

Source de la vidéo : https://www.kla.tv/15436
Autre vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=FxRtX…
Nos 2 chaînes YouTube :
https://www.youtube.com/channel/UC38x…
https://www.youtube.com/channel/UCowM…
https://artemisia-college.info/ infos et dossiers
https://ecobio-attitude.org/ infos, dossiers, documentaires et film
https://partisansfrancelibre.fr/ infos et dossiers de géopolitique
https://partisansfrancelibre.org/ organisation

Coronavirus : les humains doivent cesser de “mépriser” la nature, alerte l’anthropologue Jane Goodall

Alors qu’un nouveau documentaire produit par National Geographic lui est consacré, la célèbre primatologue, éthologue et anthropologue appelle l’humanité à tirer les leçons de ses erreurs.

Jane Goodall
Photo : https://transform.iema.net/

C’est le “mépris” de notre environnement qui est à l’origine de la crise du Covid-19, estime Jane Goodall, 86 ans, célèbre scientifique britannique qui a consacré sa vie à la défense des animaux – notamment les chimpanzés – et de l’environnement.

Pour la primatologue, éthologue et anthropologue, le moment est venu d’apprendre de nos erreurs et de tenter d’éviter de futures catastrophes, plaide-t-elle dans un entretien accordé à l’Agence France Presse (AFP), à l’occasion de la sortie prochaine d’un nouveau documentaire produit par National Geographic, Jane, un message d’espoir.

Comment percevez-vous cette pandémie ?

Jane Goodall : C’est notre mépris pour la nature et notre manque de respect pour les animaux avec lesquels nous devrions partager la planète qui ont causé cette pandémie, qui avait été prédite de longue date. Car à mesure que nous détruisons, par exemple la forêt, les différentes espèces d’animaux qui l’habitent sont poussées en proximité forcée et des maladies passent d’un animal à un autre, et un de ces animaux, rapproché par force des humains, va probablement les infecter.

Ce sont aussi les animaux sauvages chassés, vendus sur des marchés en Afrique ou en Asie, notamment en Chine, et nos élevages intensifs où nous parquons cruellement des milliards d’animaux, ce sont ces conditions qui donnent l’occasion aux virus de faire le saut entre les espèces vers les humains.

Poursuivre la lecture

La pétition “Pas de 5G” (Belgique) censurée alors qu’elle avait recueilli 105.000 signatures…

Pylone - antennes pour telephones cellulaires-

La pétition en ligne « Pas de 5G » adressée au gouvernement belge a été supprimée par le site hébergeur Change.org.

Pétition Pas de 5G censurée

Le 31 mars, en plein confinement, Proximus crée la surprise. L’opérateur de télécommunication, dont l’État belge est le principal actionnaire, annonce le déploiement d’une 5G light sur des fréquences inutilisées de la 3G, dans 30 communes belges. Alors que les enchères pour la 5G n’ont pas encore été ouvertes en Belgique, que les normes diffèrent selon les régions, et que le débat sur les conséquences de la 5G en terme de santé publique est loin d’être fini, les réactions ne tardent pas. Dans le monde politique ou parmi la population, beaucoup s’émeuvent d’être ainsi mis devant le fait accompli, d’autant que le timing est particulièrement interpellant.

Immédiatement, Marie-Laure Béraud, une internaute bruxelloise choquée par cette annonce, lance une pétition en ligne qu’elle adresse au gouvernement belge et intitule « Pas de 5G ». Le texte, écrit à chaud, rappelle les dangers de la 5G pour la nature et la santé humaine, et se termine en dénonçant la méthode utilisée par Proximus : « A l’heure où nous voyons à quel point nous sommes faibles au regard de cette pandémie il est inadmissible de profiter de ce temps de confinement pour nous imposer cette folie. » Aussitôt, ce texte écrit sous forme d’un coup de gueule recueille l’adhésion, et la pétition s’envole : le soir-même, 30.000 personnes l’ont signée. Dix jours plus tard, 105.000 signatures sont recueillies. C’est sans doute la première fois que l’opposition à la 5G s’exprime aussi massivement en Belgique.

Poursuivre la lecture

Plus de 250 scientifiques appellent à repenser d’urgence notre mode de développement

Une opinion signée par plus de 250 scientifiques (Voir la liste des signataires).

New York est devenue le nouvel épicentre de la pandémie mondiale du Covid-19. Une ville morte, perturbée seulement par le bruit du va-et-vient des ambulances. Mais c’est à New York aussi que, il y a moins de cinq ans, les chefs d’État et de gouvernement, réunis au siège de l’Organisation des Nations Unies, s’engageaient sur une nouvelle feuille de route pour l’humanité, en adoptant 17 Objectifs de développement durable à atteindre à l’horizon 2030.

New York devient ainsi la ville symbole de cet écart entre la réponse immédiate à l’urgence, l’ici et le maintenant, et la capacité de projection et d’engagement, à l’échelle de la planète, pour un avenir durable à long terme. Nous pensons que cet écart est dangereux. Nous invitons chacune et chacun à chercher comment les mesures prises dans l’immédiat en réponse à la crise peuvent contribuer à préparer cet avenir vivable pour toutes et tous — à “Transformer notre monde”, comme nous y invite l’Agenda de développement durable à l’horizon 2030.

Poursuivre la lecture

Ombres et lumières sur le bras mort de la Lys #1

La Lys à Warneton en 1982 (Photo : Patrick Maton)

La pollution n’affecte pas que les océans se trouvant loin de chez nous. Elle est aussi chez nous, à Warneton, et les pollueurs ne sont pas que les industriels établis sur le bord de la Lys… Etat des lieux.

Lumières – A Warneton, nous avons la chance de pouvoir profiter de ce petit écrin de Nature peuplé par des hérons, des cygnes, des canards sauvages, des colverts, des grèbes huppés, des cormorans, des foulques macroules (poules d’eau),….

Cliquer sur les images pour les agrandir et visionner le diaporama
Poursuivre la lecture

En un mois, le nombre d’antennes 5G a quasiment quadruplé en Suisse

En Suisse, on trouve aujourd’hui 2329 antennes 5G en service, contre moins de 700 en fin d’année passée, révèle vendredi la RTS. Cette augmentation en à peine un mois est le fait des trois opérateurs Salt, Sunrise et Swisscom.

Le nombre d’antennes 5G en service est passé de 681 en décembre 2019 à 2329 en janvier 2020, a déclaré l’Office fédéral de la communication (OFCOM), confirmant les observations du 19h30 de la RTS. Même l’OFCOM s’est déclaré surpris, cette hausse massive n’ayant pas été annoncée.

Les trois opérateurs ont pu considérablement augmenter le nombre de mâts en service, certaines interventions ne nécessitant même pas d’interventions physiques. “Cette couverture a été permise par une mise à jour du logiciel”, précise Alicia Richon, du service de communication de Swisscom, une opération qui peut donc se faire à distance.
Poursuivre la lecture

Médecins en Allemagne protestent contre la 5G

Mercredi après-midi, des médecins ont manifesté contre le 5G, devant le Département d’Etat à Stuttgart. “Nous exigeons des stratégies de prévention pour protéger la population, de nouvelles recherches et un moratoire sur l’expansion de la 5G”, déclare Cornelia Mästle, docteure en médecine interne et cardiologie de Winterbach.

“Nous avons de plus en plus de patients hypersensibles à l’électrosmog dans notre pratique”, explique Jörg Schmid, spécialiste en psychiatrie et psychothérapie à Stuttgart. Les images cliniques vont des maux de tête, des acouphènes et des problèmes de concentration aux arythmies cardiaques. Et même si un lien direct entre les rayonnements électromagnétiques et le cancer n’a pas encore été établi, il existe déjà de nombreuses indications scientifiquement fondées de l’effet cancérigène des rayonnements. Mästle a exigé que la 5G ne soit pas déployée avant qu’il soit prouvé qu’elle est sans danger.

Source : STUTTGARTER NACHRICHTEN – 23 octobre 2019