Réaction du maire de Deûlémont suite aux éclaircissements apportés par Céline Tellier, Ministre de l’Environnement, concernant le permis unique pour le 2e congélateur qui a été accordé à CL Warneton

Second super congélateur de CL Warneton
A gauche, le second super congélateur automatisé. Dimensions : 132m (L) x 81m (l) x 32m (h).

(…)

Madame La Ministre,

Par la présente lettre, je vous informe avoir pris connaissance, par le biais de Facebook, des éclaircissements que vous avez apportés suite aux nombreux questionnements émis par la population, concernant l’arrêté ministériel que vous avez signé le 10 août 2020 en tant que Ministre de l’Environnement, avec M. BORSUS, Ministre de l’aménagement du territoire, statuant sur le recours exercé par CL Warneton sur la demande de permis unique pour la construction d’un second congélateur à Warneton Belgique par l’Entreprise CL Warneton.
A votre question « De quoi s’agit-il ? » publiée sur Facebook, je me permets d’y faire les commentaires suivants :
– Sur votre éclaircissement : « Le permis concerne uniquement l’extension du frigo existant… »
– Mon commentaire : « il ne s’agit pas ici d’une extension, mais bien d’une nouvelle construction d’un deuxième congélateur »

– Sur votre éclaircissement : « Le projet vise notamment à réduire le transport vers et venant de stockages externes. Un recours à la voie fluviale sera par ailleurs intégré »
– Mon commentaire : Il était écrit dans le dossier de permis unique que nous avons reçu en Mairie le 3 juin 2019 par le SPW, (en page 41) que « les activités de la plateforme ne sont à ce jour pas définies ». Or, cette information reprise dans ce rapport est tronquée ! Car tout le monde le savait depuis bien longtemps que cette plateforme, qui a fait l’objet de financements européens, était bien prévue pour les activités de l’entreprise Clarebout. Vous le confirmez ci-dessus en ces termes : « un recours à la voie fluviale sera par ailleurs intégré ».

– Sur votre éclaircissement : « Des actions élargies de protection de la biodiversité en partenariat avec des associations environnementales locales »
– Mon commentaire : de quel partenariat et de quelles associations environnementales locales s’agit-il ? Quelles actions élargies de protection de la biodiversité pourront être réalisées alors même que la réalisation d’un tel projet provoquera la destruction de toute une population faunistique et floristique ! Il s’agit ici de la disparition de 1,5 ha de zones humides pour la plateforme, et de 6 ha pour les deux congélateurs !

– Sur votre éclaircissement : « Un comité d’accompagnement franco-belge permettant de « responsabiliser » l’exploitant et de tenir compte des remarques des citoyens et des communes, pour l’ensemble de l’exploitation »
– Mon premier commentaire : en tant que Commune française transfrontalière, très impactée visuellement, olfactivement et auditivement par les activités de l’entreprise Clarebout, je demande à faire partie de ce « comité d’accompagnement franco-belge », ainsi que mon conseiller à l’environnement, et des membres de l’association deûlémontoise de défense de l’environnement avec qui je travaille au quotidien dans ce dossier. Bien entendu, nous candidaterons en bonne et due forme pour intégrer ce comité d’accompagnement, tel stipulé dans votre arrêté ministériel.
– Mon second commentaire : « responsabiliser » l’exploitant vous dites ? comment « responsabiliser » M. Yan Clarebout ? En quoi ce comité d’accompagnement le sensibilisera ?
Les interlocuteurs de M. Clarebout sont ses avocats, et les remarques qui seront émises par ce comité d’accompagnement risqueront fort bien de faire l’objet de recours de la part de l’exploitant !

– Sur votre éclaircissement : « … concernant certaines craintes relatives à l’exploitation de l’usine existante (notamment en matière d’odeurs, de rejets dans les eaux…) l’administration a renforcé les mesures de contrôle et a institué des conditions plus strictes concernant la maîtrise des odeurs à l’exploitant. La société Clarebout est actuellement en recours contre ces nouvelles mesures ».
– Mon commentaire : Quelles sont les nouvelles mesures prises pour renforcer les contrôles et maîtriser les odeurs de l’exploitant ? Je n’ai aucune information sur ces nouvelles mesures, d’autant plus que les odeurs de fritures à Deûlémont sont toujours aussi récurrentes ! Enfin, vous nous informez que Monsieur Clarebout est actuellement en recours contre ces nouvelles mesures ! Ceci rejoint mon commentaire ci-dessus « les remarques qui seront émises par le comité d’accompagnement feront l’objet de recours de la part de l’exploitant ».

Madame La Ministre, depuis 2014 nous nous battons, avec mon équipe municipale, notre association de défense de l’environnement et les Deûlémontois, pour ne pas avoir à supporter un deuxième congélateur tout aussi démesuré que le premier !
Il aura fallu attendre que vous arriviez au Gouvernement, pour que vous-même, en tant que Ministre de l’Environnement, et Monsieur BORSUS, Ministre de l’aménagement du territoire, accordiez ce projet ! Je ne vous cache pas mon immense déception, et celle de mes administrés !

Mes administrés devront à nouveau subir des nuisances supplémentaires avec l’édification d’un deuxième congélateur. C’est-à-dire :
– un ronflement incessant de jour comme de nuit lié au fonctionnement du premier congélateur ; qui sera doublé par le deuxième congélateur,
– les bruits de grutage de jour comme de nuit liés au fonctionnement de la plateforme en cours de construction
– un paysage autrefois naturel et verdoyant qui s’enlaidira plus encore avec la construction d’un deuxième bâtiment tout aussi démesuré que le premier
– la perte irréversible des zones humides abritant une faune et une flore riches dans ce secteur (1,5 ha pour la plateforme, et 6 ha pour les deux congélateurs),
– les odeurs quotidiennes et récurrentes de friture qui doubleront également
– les fumées quotidiennes et rejets qui s’échappent dans l’atmosphère
– les rejets douteux dans notre rivière mitoyenne

Je tenais à vous faire part, Madame La Ministre, de mon immense déception sur l’accord octroyé aux projets de l’entreprise CL Warneton, qui impacteront à nouveau très fortement ma Commune et ma population qui, à juste titre, a l’impression de n’être pas entendue.

Avec mes sincères salutations.

​​​​​​​Christophe LIENART
​​​​​​​Maire de Deûlémont
15 août 2020

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *