Vers 9h00 ce matin – Gros embouteillage dans la rue d’Ypres à Warneton causé par le croisement impossible entre deux poids lourds….

Poids lourds traversant le centre de Warneton (B)
Photographié le 2/09/2020 (8h54)

Le croisement impossible entre un poids lourd lithuanien (se dirigeant vers CL Warneton) et un autre immatriculé au Luxembourg a produit un embouteillage dans la rue d’Ypres à Warneton (B) à la hauteur du rempart Volbrecht vers 9h00.

Au son des coups de klaxons qui ont attiré notre attention, nous avons très vite compris l’exaspération des automobilistes face aux interminables manœuvres de ces deux poids lourds…

Taxe kilométrique instaurée au printemps 2016

Panneau ViapassPour mémoire, le nombre de poids lourds traversant le centre de Warneton a fortement augmenté depuis l’instauration le 1er avril 2016 de la taxe kilométrique1 sur les grands axes routiers (autoroutes et les voies rapides) de Belgique… Pour ne pas payer cette taxe de nombreux transporteurs qui n’ont pas digéré cette taxe préfèrent faire un détour par des routes secondaires et traverser des villages. (Source : MATELE.BE)

Depuis juillet 2017, le passage par le centre de Warneton est interdit aux véhicules transporteurs de choses de plus de 3,5 tonnes. Depuis lors, ceux-ci doivent donc emprunter la RN58 pour contourner le centre.
Avant l’interdiction, entre 180 et 230 camions passaient par là quotidiennement. Selon  la Dernière Heure du 2/05/2019,  on en compte environ 25 par jour.

Installation de caméras intelligentes à Warneton (B)

Depuis, des caméras intelligentes (à reconnaissance de plaque d’immatriculation) pouvant verbaliser automatiquement ont été placées et malgré cela, des poids lourds ne respectent pas le signal routier C212 (interdiction aux plus de 3,5T) pourtant pré annoncé par  5 panneaux placés entre le rond-point Match et le pont enjambant la Lys canalisée…

Selon des chauffeurs de poids lourds en retraite, il semblerait que les poids lourds étrangers immatriculés dans des pays d’Europe de l’Est soient équipés de GPS non adaptés… Selon d’autres, ce sont les patrons des sociétés de transport qui ordonneraient à leurs chauffeurs de traverser Warneton…

C’est un fait indéniable que la mise en place de ces caméras intelligentes a bien contribué à faire diminuer le nombre de poids lourds traversant notre centre ville. Ceci dit, nous aimerions connaître les statistiques annuels pour ce type d’infraction afin de nous rendre compte de l’efficacité de ces caméras…

Note :

1. Pour les camions de plus de 3,5 tonnes. Le principal objectif de cette taxe kilométrique est de faire contribuer à l’entretien des routes les responsables de leur dégradation. En ligne de mire surtout : les transporteurs étrangers.

2. Sanction plus sévère du non-respect du signal C21 (accès interdit en cas de masse en charge trop importante)

Le non-respect du signal routier C21, soit l’interdiction d’accès aux conducteurs de véhicule d’une masse en charge dépassant la masse indiquée, constitue désormais une infraction du 3e degré.
Jusqu’à présent, les conducteurs qui engageaient leur véhicule au mépris d’une interdiction liée à la masse en charge (et symbolisée par le panneau C21, soit un panneau rond cerclé de rouge indiquant la masse, en tonnes, à ne pas dépasser), étaient sanctionnés très légèrement, car il ne s’agissait que d’une infraction du 1er degré.
Or, ce comportement peut s’avérer gravement problématique. Cette interdiction est en effet souvent liée à la sécurité ou à l’inadaptation de la voirie. L’enfreindre peut entraîner le blocage du camion dans une rue étroite, la dégradation de la voirie, ou la surchauffe voire la panne des freins dans une descente au pourcentage de dénivelé trop important. Et il apparaît que la transgression de ce panneau est relativement courante (selon les chiffres fournis par Centrex Circulation routière, 6.038 infractions de ce type ont été dénombrées en 2011).
C’est pourquoi le non-respect du signal C21 est désormais considéré comme une infraction du 3e degré, punie d’une amende de 30 à 500 euros (hors décimes additionnels, correspondant actuellement à une multiplication par 6), ou de 165 euros en cas de perception immédiate (hors décimes additionnels également). A noter que ces sommes sont doublées en cas de récidive.
Il ressort des travaux parlementaires qui ont mené à cette décision que ce renforcement des sanctions, accompagné de mesures visant à améliorer l’infrastructure (tels que des portiques d’entrée avec hauteur maximum, etc.) devraient « permettre de diminuer les infractions liées au non-respect du panneau C21 et d’éviter, ainsi, des accidents aux conséquences potentiellement dramatiques ».
Cette modification entre en vigueur le 24 septembre 2016, soit 10 jours après sa publication au Moniteur belge.

Auteur : Benoît Lysy

Source: Loi du 3 août 2016 modifiant l’arrêté royal du 30 septembre 2005 désignant les infractions par degré aux règlements généraux pris en exécution de la loi relative à la police de la circulation routière, concernant le non-respect du panneau C21, M.B., 14 septembre 2016

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *