Un deuxième frigo chez Clarebout? Les autorités de Comines-Warneton veulent introduire un recours au Conseil d’Etat

Second super congélateur de CL Warneton

Le collège communal affiche clairement son opposition au projet d’agrandissement de l’entreprise.

Début août, Clarebout remportait une victoire importante lorsque son projet de construction d’un second frigo géant recevait l’aval de la Région wallonne. Après deux refus consécutifs, les ministres Céline Tellier et Willy Borsus ont finalement accédé à la requête de l’industriel, au grand dam des opposants belges et français. Interpellée par de nombreux citoyens qui dénoncent depuis longtemps les nuisances importantes causées par l’entreprise, la ministre wallonne de l’environnement avait alors justifié cette décision par “l’ensemble des avis favorables émis par l’administration”. Elle a par ailleurs indiqué que des compensations environnementales importantes, des contrôles renforcés et la mise en place d’un comité d’accompagnement transfrontalier ont été imposés à Clarebout en parallèle à cette autorisation.

Dernier recours possible

Ces garde-fous ne semblent pas avoir convaincu les élus de Comines-Warneton, qui s’alignent sur la position défendue par les associations de citoyens et la commune française de Deûlémont. Une fois le permis accordé par la Région wallonne, un recours introduit par les autorités communales après du Conseil d’Etat constitue la seule et unique voie de contestation possible. Le collège communal a voté un accord de principe ce lundi soir, il devra être avalisé par le conseil communal lors de la séance du 14 septembre prochain.

J. Cr.

Source : NOTELE.BE – 2 septembre 2020

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *