Warneton (B) : le projet d’extension d’une porcherie suscite questions et inquiétudes

Ferme porcine Taveirne
Ferme porcine de Taveirne SA

Une réunion publique a été organisée jeudi soir à Comines (B) dans le cadre d’une étude d’incidences d’un projet de rénovation-extension d’une porcherie chemin des Alliés.

Cette étude, réalisée par un bureau indépendant, rentre dans le cadre de la réalisation d’une étude d’incidences sur l’environnement relative à un projet de rénovation complète et d’extension d’une exploitation d’engraissement de porcs. L’objectif de Guy Taillieu, propriétaire de l’exploitation : porter la capacité d’accueil total du site à 7 000 cochons.

Au chemin des Alliés

Cette réunion avait pour but de mettre en évidence des points particuliers qui pourraient être abordés dans l’étude d’incidences et de présenter des alternatives techniques pouvant être envisagées par Guy Taillieu. Le lieu d’implantation des porcheries est situé chemin des Alliés, à Warneton. Les interrogations soulevées lors de la réunion étaient surtout liées aux problèmes environnementaux et olfactifs. « Nous faisons une évaluation moyenne des gaz à effet de serre émis. Au niveau des particules fines, on étudie les dépôts d’ammoniac, on regarde les poussières », explique la représentante du bureau d’études.

Poursuivre la lecture

Traque aux polluants autour de Clarebout

Pompe à particules fines et analyseur d'air en continu mis en place par HVS à Frameries
Pompe à particules fines et analyseur d’air en continu installés par HVS à Frameries

Des capteurs ont été placés chez les habitants proches du site Clarebout à Frameries. HVS va traquer les éventuels polluants émis par le géant de la frite… Ou par toute autre activité, d’ailleurs.

Les activités de Clarebout Potatoes à Frameries – hangars de conservation des pommes de terre et congélateur industriel – polluent-elles l’air du voisinage ? Ma commune de Frameries a demandé à HVS (Hainaut Vigilance sanitaire) de surveiller la qualité de l’air. Et HVS y met les moyens.
Poursuivre la lecture

Elevage porcin à Ploegsteert, toujours plus…

par Guy Lauwarier
19 août 2019

Bâtiments existants élevage porcin Taveirne
Photo : Stop aux élevages à Comines-Warneton et ailleurs

Après les relents d’huile de friture de Clarebout Potatoes, voici les odeurs de cochons de la S.A. Taveirne de Ploegsteert.

Une fois de plus, la grosse industrie agro-alimentaire menace de “parfumer” davantage l’air que nous respirons.

Le projet de transformer les porcheries d’élevage de la route de Neuve-Eglise en porcheries d’engraissement aurait pour résultat d’élever leur capacité à un total de 11 880 porcs.

Au livre des records, la population porcine dans notre ville a déjà dépassé la population humaine.

Refusé en 2017 ce projet refait surface. L’enquête publique se termine le 30 août prochain.

Citoyens de Comines-Warneton, bougez-vous !

Ferme Taveirne Ploegsteert demande de permis - enquête publique
Cliquer sur l’image pour l’agrandir

En déposant une simple note de refus à l’hôtel de ville ou par courriel à Emmanuel Dubuc (email : emmanuel.dubuc@villedecomines-warneton.be) vous donnerez plus de poids aux autorités communales pour faire face au laxisme, sinon à la complaisance du fonctionnaire délégué de la Région wallonne.

Cette entreprise qui entre parenthèses crée peu d’emplois produirait au minimum 250 000 litres de lisier par jour qu’il faut traiter, transporter et épandre.

A une époque où la consommation de viande diminue, où la pollution sous toutes ses formes menace notre environnement et notre santé, où la production de CO2 entraîne des dérèglements climatiques, où l’on essaie de réduire au maximum le nombre de poids lourds sur les routes,  autoriser, après un premier refus, une entreprise comme celle-là à se développer serait de l’inconscience et de l’irresponsabilité !

Articles connexes :