Vote unanime et “historique” au Conseil communal de Comines-Warneton contre le second congélateur de CL Warneton

Photo aérienne de CL Warneton te de la future plateforme portuaire
Photo : Deûlémont défense de l’environnement
[…] À tour de rôle, chaque groupe a fourni ses arguments. Clémentine Vandenbroucke pour Action (l’ancienne majorité, NDLR), a dit combien son groupe est “amer” après le feu vert des ministres. “On appuie donc ce recours contre le second congélateur, tant que les riverains subiront des nuisances”, explique-t-elle en rappelant qu’en 2017, Action qui était alors au pouvoir en mairie avait déjà refusé ce projet. “Et le ministre de l’époque nous avait suivi, ici, non. C’est une occasion manquée”, regrette l’élue.

Pour Philippe Mouton, échevin à l’environnement et élu Ecolo, il faut, via ce recours, “saisir la dernière arme, en tout cas, essayer, pour nous et les riverains français”. Avant de se demander si “transformer la Wallonie en immense baraque à frites, c’est ça notre avenir ?”.

Pour l’échevin Didier Soete, lui aussi membre de la tripartite au pouvoir en mairie, ce recours est “la dernière bataille, on a peu de chances de gagner mais quelques failles sont possibles.” Comme la bourgmestre, il regrette que la majorité de l’époque (Action) ait voté en 2012 l’installation de Clarebout à Warneton (B). “Sans cela, on n’en serait pas là aujourd’hui”, appuie Alice Leeuwerck.

Et puis, en fin de débat, s’est posée la question de savoir si la ministre de l’environnement, Céline Tellier, est bien récemment venue à Comines-Warneton. C’est non pour Philippe Mouton mais dans le groupe Action, on doute. “C’était sa cheffe de cabinet alors, et j’espère que vous l’aurez convaincue”, insiste Jean-Jacques Pieters, sans obtenir de réponse. Et c’est sous les applaudissements que le vote, unanime contre Clarebout, a été salué….

Source : LA VOIX DU NORD – 15/09/2020
Poursuivre la lecture