Avec la 5G, la consommation d’énergie va exploser

La 5G sera-t-elle un gouffre énergétique ? Pour Anne-Cécile Orgerie, chercheuse au CNRS, seule une prise de conscience des utilisateurs de la nouvelle génération de réseaux de téléphonie mobile permettrait d’éviter un autre fiasco environnemental.

D’après le dernier rapport du think tank The Shift Project1, le numérique émettrait aujourd’hui 4 % des gaz à effet de serre du monde, soit plus que l’aviation civile. L’arrivée de la 5G risque-t-elle d’accentuer ce phénomène ?

A l’origine, la 5G, contrairement aux générations précédentes de téléphonie mobile, vise précisément à répondre à un souci énergétique. L’informatique et le secteur des télécommunications utilisent essentiellement de l’électricité, dont il est très difficile de mesurer l’impact CO2, puisque tout dépend de sa provenance. Au regard de l’évolution des besoins, la 5G sera bien plus puissante et plus efficace en énergie que la 4G. Il est entre autres question de mode de veille dans les antennes, ce qui n’existe pas dans les générations actuelles. Un serveur de datacenter consomme 50 % de sa puissance maximum à ne rien faire. Pour les équipements de télécommunication, cette consommation à ne rien faire peut grimper à 90 %. L’apparition du mode veille devrait faire baisser la consommation de manière conséquente. Il s’agit là, du moins, des vœux pieux du début. Reste à voir comment ce sera déployé, installé et géré par les opérateurs. Un algorithme devra déterminer quand et comment la mise en veille aura lieu. Et c’est cela qui conditionnera, dans les faits, le gain d’énergie réel.
Poursuivre la lecture

Réseau 5G : le scientifique Aurélien Barrau nous avertit une nouvelle fois sur ses effets

Totalement contre l’arrivée du réseau 5G, le scientifique et astrophysicien Aurélien Barrau a une nouvelle fois exprimé son point de vue sur Youtube, dans une vidéo de 8 minutes.

Aurélien admet que lorsque la 5G arrivera, il sera probablement le premier à s’en servir. Mais pas parce qu’il en aura envie, parce qu’on lui imposera comme un besoin, comme à tout le monde. Tant pis si nous ne trouvons pas les véritables avantages, et peu importe si nous augmentons encore notre consommation d’énergie et que nous épuisons davantage nos ressources naturelles.

Mais ne serait-il pas préférable de mesurer les réels avantages et les risques de cette nouvelle technologie avant de l’utiliser les yeux fermés ?

Découvrez la position d’Aurélien Barrau sur l’arrivée du réseau 5G dans cette vidéo: