Warneton (B) : la ministre de l’Environnement donne son feu vert à Clarebout pour un second congélateur

Vue aérienne de l'usine Clarebout

(…) À Comines-Warneton (B), l’échevin Philippe Mouton a appris la nouvelle ce mardi par téléphone : le cabinet de la ministre de l’Environnement, Céline Tellier, l’a informé que l’usine Clarebout Potatoes aura bien le droit de construire un second congélateur sur les rives de la Lys. Un projet contre lequel bataillent des associations et collectifs depuis plusieurs années.

(…) Après le refus du conseil communal belge et de la région wallonne, Clarebout Potatoes avait déposé un recours auprès de la ministre et présenté des compensations environnementales. Notamment pour préserver la biodiversité du secteur, qui risque fort d’être malmenée par la construction d’un second bâtiment haut de 33 mètres….

Lire l’intégralité de cet article dans la Voix du Nord du 11 août 2020

CL Warneton – Rejet d’effluents dans la Lys (16/07/2020)

Ces photos du rejet n°1 (caniveau) prises jeudi 16 juillet 2020 vers 18h30 démontrent un nouveau dysfonctionnement de la station d’épuration (STEP)1 de CL Warneton. Au lieu d’être claire, l’eau rejetée au caniveau est sale et lourdement chargée en matières organiques, d’où cette couleur marron… Quand la STEP fonctionne correctement, les eaux épurées déversées dans la Lys sont claires comme l’eau du robinet. Pour mémoire, selon le permis d’exploitation de 2012, la capacité de traitement de cette STEP est de 200.000 eq. habitants2.
Dans ce type de station d’épuration, le traitement biologique des effluents dans les bassins aérobies est assuré par des micro-organismes (bactéries) stimulés par de petites bulles d’air (oxygène) envoyées au travers de ces bassins.
Aussi, la couleur brunâtre des eaux traitées rejetées dans la Lys peut avoir deux origines :
Poursuivre la lecture

Ombres et lumières sur le bras mort de la Lys #1

La Lys à Warneton en 1982 (Photo : Patrick Maton)

La pollution n’affecte pas que les océans se trouvant loin de chez nous. Elle est aussi chez nous, à Warneton, et les pollueurs ne sont pas que les industriels établis sur le bord de la Lys… Etat des lieux.

Lumières – A Warneton, nous avons la chance de pouvoir profiter de ce petit écrin de Nature peuplé par des hérons, des cygnes, des canards sauvages, des colverts, des grèbes huppés, des cormorans, des foulques macroules (poules d’eau),….

Cliquer sur les images pour les agrandir et visionner le diaporama
Poursuivre la lecture

Abattage d’arbres le long de la Lys. Pourquoi ?

Warneton, le 27 mars 2020

Après l’abattage des arbres bordant le chaussée d’Ypres en 2016 dans le cadre les travaux préparatifs au futur “Eco zoning” des Quatre Rois et la destruction de la végétation des berges de la Lys lors de la première phase des travaux de recalibrage de cette rivière voilà que l’on abat maintenant des arbres le long du Ravel (en direction du l’usine Clarebout Warneton). Pourquoi ces arbres ont-ils été abattus et par qui ? Ne trouvez-vous pas que la Nature à Warneton est vraiment malmenée ? Les photos ci-dessous ont été prises hier après-midi vendredi 27 mars 2020…

20200327-00
20200327-01
20200327-03
20200327-02
20200327-03
20200327-04
20200327-05
20200327-06
Cliquer sur les photos pour les agrandir

Localisation des arbres abattus
Recalibrage de la Lys - Localisation des arbres abattus
Cliquer sur les photos pour les agrandir

Mascaret sur le bras mort de la Lys (17/03/2020)

Physiquement, le mascaret correspond à la propagation d’un ressaut le long du cours d’un fleuve ou d’un canal.

La vidéo ci-dessous met en évidence ce phénomène produit par le passage d’une péniche à la hauteur de la jonction de la Lys canalisé et du bras mort de la Lys.

Chaque passage de péniche produit cet effet de mascaret en aval et en amont du bras mort qui renvoie les alluvions vers l’intérieur du méandre. Ce phénomène est accentué par la Douve qui, selon Philippe Mouton, dépose dans le vieux méandre de Warneton des quantités considérables de limon provenant des parcelles agricoles sur les milliers d’hectares de son bassin versant entre la crête des Monts de Flandre et celle de Neuve Eglise et du Mont de la Hutte…
Ces alluvions ne cessent de réduire la hauteur de l’eau dans le bras mort de la Lys et empêchent l’évacuation de l’eau de la Douve lors des crues quand la Lys est haute. Le dragage est soi-disant prévu. Mais quand ?

Effet des alluvions dans le bras mort de la Lys (Warneton)
Photo: ©Patrick Maton (10/08/2017)

Comines-Warneton : les travaux prévus sur les deux ponts-frontières ne s’effectueront pas au même moment

Photos : ©Patrick Maton

Des travaux seront effectués sur le pont qui relie Comines Belgique à Comines France durant 3 mois. Le pont métallique de Warneton est quant à lui âgé de plus de 30 ans et présente des défauts à la structure portante.

Comines et Warneton sont toutes les deux reliées à leurs homologues françaises par des ponts-frontières qui traversent la Lys. D’importants travaux sont en cours sur ces ponts. Il est prévu que celui reliant Comines Belgique à Comines France soit fermé de mai à juillet. Mais il semblerait que le pont reliant les deux Warneton doivent également faire l’objet de rénovations urgentes, étant donné son état de vétusté avancé.

Le député Hervé Cornillie a interrogé le Ministre des Travaux publics, Philippe Henry, à ce sujet. “Si les fermetures des ponts-frontières concernés ont lieu au même moment, il ne fait nul doute que la commune de Comines-Warneton se trouvera alors dans une position isolée et d’étouffement économique. Ce que, et je rejoins l’avis des autorités locales à ce sujet, nous devons essayer d’éviter. L’administration a-t-elle bien consciente du fait relaté ? Le SPW estime une intervention, urgente sur le pont frontière de Warneton. Celle-ci est-elle d’ores et déjà planifiée ? Des crédits y sont-ils déjà attribués ? Veillera-t-on à éviter la fermeture simultanée des deux ponts frontières ?”

Poursuivre la lecture

Protection de l’environnement à Comines-Warneton. Suggestions de Guy Lauwarier à Philippe Mouton, échevin

Coucher de soleil sur la Lys et Warneton (1982)
Coucher de soleil sur la Lys et Warneton. Photo: ©Patrick Maton (1982)

Warneton, le 23 novembre 2019 – Lettre de Guy Lauwarier à Philippe Mouton, échevin de Comines-Warneton. 

Cher Monsieur Mouton,

Je viens de recevoir le plan “Cartobel” de Comines-Warneton. Je constate une fois de plus que notre commune est riche en espaces naturels.
Avec le Collectif Comines-Warneton Environnement, je partage le souci de préserver la biodiversité de ces milieux riches mais néanmoins fragiles.
Dans ce but, permettez-moi de faire quelques suggestions.

1. Plan-Guide : la Nature à Comines-Warneton

Comme on ne peut protéger que ce que l’on connaît il serait utile de fournir à la population un plan-guide précisant la situation de ces milieux naturels avec leurs particularité, une liste des végétaux et animaux caractéristiques, le tracé des chemins et des voies d’accès.
Ce plan-guide pourrait intéresser les établissements scolaires et les touristes de passage.

Poursuivre la lecture

Que faire en cas de pollution d’un cours d’eau ?

Rejet d'effluents industriels polluants dans la Lys
Rejet d’effluents industriels polluant la Lys par l’usine Clarebout de Warneton le 14/09/2018 à 8h35 (Photo : Denis Viaene)

Une pollution est une altération de la composition de l’eau de la rivière. Suivant sa nature, elle peut être bénigne ou grave, temporaire ou durable, visible ou invisible. Dans tous les cas, elle affectera l’équilibre écologique du cours d’eau, son écosystème et parfois la santé humaine. Pour éviter que le problème ne prenne trop d’ampleur, il convient de réagir vite.

La constatation de la pollution

De nombreux indices permettent de détecter une pollution:

      • odeur ;
      • couleur ;
      • irisations1 à la surface;
      • mousse;
      • poissons ou autres animaux morts ;
      • présence de déchets ou de matières flottantes.

L’alerte

Plusieurs entités sont à contacter :

      • les pompiers qui veilleront à contenir la pollution (barrages, pompage, absorption2) ;
      • la Police de l’Environnement (DPC de Mons) qui se chargera de constater officiellement la pollution et de mener une enquête.

Si vous n’arrivez pas à contacter ces services n’hésitez pas à solliciter les agents constatateurs environnementaux, la Police ou le bourgmestre de la commune.

Des informations essentielles doivent être transmises :

      •  le lieu de la pollution (point de début et point de fin);
      • l’origine si celle-ci est visible;
      • l’aspect de la pollution (couleur, odeur, etc.);
      • les conséquences visibles (ex: mortalité de poissons);
      • les mesures de première urgence éventuellement prises ;
      • votre identité et le moyen de vous joindre.

Les premières mesures

Si vous êtes témoin d’une pollution, après avoir donné l’alerte aux services compétents, vous pouvez prendre quelques mesures simples :

      • limiter l’accès du public à la zone pour réduire:
      • les risques potentiels d’intoxication
      • les risques d’incendie et d’explosion
      • identifier le début de la zone polluée;
      • ne touchez pas l’eau ou les poissons morts ;
      • ne pénétrez pas sur des sites privés interdits au public.

Tous responsables !

Signaler une pollution accidentelle est un devoir civique au même titre que venir en aide à une personne en danger.
Selon le livre II du Code de l’environnement constituant le Code le l’Eau,
Article 1 §1 : ” L’eau fait partie du patrimoine commun de la région wallonne. Le cycle de l’eau est géré de façon globale et intégrée, dans le constant souci d’assurer à la fois la qualité et la pérennité de la ressource, dans le cadre d’un développement durable.”
Article 1 §2 : ” La politique de l’eau en Région wallonne a pour objectifs :

      1. de prévenir toute dégradation supplémentaire, de préserver et d’améliorer l’état des écosystèmes aquatiques ainsi que, en ce qui concerne leurs besoins en eau, des écosystèmes terrestres et des zones humides qui en dépendent directement;
      2. de promouvoir une utilisation durable de l’eau, fondée sur la protection à long terme des ressources en eau disponibles;
      3. de viser à renforcer la protection de l’environnement aquatique ainsi qu’à l’améliorer, notamment par des mesures spécifiques conçues pour réduire progressivement les rejets, émissions et pertes de substances prioritaires, et pour arrêter ou supprimer progressivement les rejets, émissions et pertes de substances dangereuses prioritaires;
      4. d’assurer la réduction progressive de la pollution des eaux souterraines et des eaux de surface et de prévenir l’aggravation de leur pollution;
      5. de contribuer à atténuer les effets des inondations et des sécheresses;
      6. de protéger la santé des personnes des effets néfastes de la contamination des eaux destinées à la consommation humaine en garantissant la salubrité et la propreté de celles-ci, et ce, conformément à la directive du Conseil des Communautés n° 98/83/C.E. du 3 novembre 1998 relative à la qualité des eaux destinées à la consommation humaine.
        Mais prévenir pour protéger n’est pas accuser. Seule une enquête officielle menée par les autorités compétentes pourra déterminer les causes de la pollution et les responsabilités engagées.
Note :
– Irisations : apparition de reflets aux couleurs de l’arc-en-ciel à la surface de l’eau. Ces irisations sont fréquemment visibles lors de fuites d’essence ou de fioul.
– Absorption: technique de dépollution permettant de fixer une partie de la pollution sur un matériau « éponge » qui sera ensuite spécifiquement éliminé.

Pollution de la Lys par les grandes entreprises de la région dont l’usine CL Warneton – Rétrospective

27 juin 2019 (15h00)

Un pêcheur à la carpe a été le témoin d’un déversement suspect d’effluents industriels dans la Lys au rejet n°1 de la station d’épuration de CL Warneton.
Nous le remercions de s’être empressé de transmettre la photo ci-dessous à nos amis de Deûlémont Environnement. 🙂

27/06/2019 - Rejet d'eaux industriels non traitées par la station d'épuration de CL Warneton
Photo : un pêcheur de carpes de Warneton (B) habitué à ces événements.

A se rappeler :
– quand la station d’épuration fonctionne correctement c’est de l’eau clair (comme celle du robinet) qui est rejetée dans la Lys,
– face à un tel déversement suspect il faut s’empresser de
téléphoner à SOS ENVIRONNEMENT NATURE (Police de l’Environnement de Mons) au n° 1718. Si injoignable faire le 065 400 091 ou le 065 40 01 99 .
Prendre quelques photos, voire une vidéo et nous les transmettre.

Signaler un rejet d'effluents industriels non traités dans la Lys

14 juin 2019

[supsystic-gallery id=4]
Visionner d’autres photos et vidéos…

Pollution de l’eau : eutrophisation des écosystèmes aquatiques

L’eutrophisation des rivières résulte de la prolifération d’algues vertes qui consomment tout l’oxygène nécessaire à la vie de l’écosystème.

L’eutrophisation est le phénomène d’asphyxie des écosystèmes aquatiques résultant de la prolifération d’algues, qui consomment tout l’oxygène nécessaire à la vie de l’écosystème.
Ce phénomène résulte d’un apport trop riche de substances nutritives dans la rivière ou dans le lac concerné.

Cette pollution de l’eau est principalement due au phosphore (contenu dans les phosphates, présents dans les lessives notamment) et à l’azote (contenu dans l’ammonium et les nitrates présents dans les engrais).

Les algues qui se développent grâce à ces substances nutritives absorbent de grandes quantités d’oxygène lorsqu’elles meurent et se décomposent.
Leur prolifération provoque l’appauvrissement, puis la mort de l’écosystème aquatique présent : il ne bénéficie plus de l’oxygène nécessaire pour vivre.

Lire la suite…