Plateforme : le gros oeuvre se poursuit

Travaux de construction de la plateforme portuaire au Pont-Rouge à Warneton (B)
Photo prise le 6/02/2020 par Marie-France Philippo

Avec les travaux des VNF pour élargir la rivière et la construction de la plateforme, les riverains des bords de Lys souffrent de nuisances.

Depuis fin septembre 2019, les travaux de construction de la plate-forme du Pont rouge ont débuté par la création d’une voirie de 620 mètres, sur une largeur de 7 mètres, depuis la chaussée du Pont-Rouge.

Le projet est porté par le Port Autonome du Centre et de l’Ouest (PACO) dont les bureaux sont établis à La Louvière et par la direction des Voies Hydrauliques de Tournai.

Début janvier, les travaux de la plateforme ont débuté, entraînant des nuisances, surtout côté français, alors que l’on sait que la municipalité de Deûlémont et sa population s’étaient déjà fortement opposées à la construction de la plateforme.

Poursuivre la lecture

Deûlémont-Warneton: y a-t-il un pilote à la tête du Port autonome du centre et de l’Ouest?

La directrice du Port autonome du centre et de l’Ouest (PACO) aurait été licenciée lundi. Doit-on s’inquiéter pour le chantier de la plateforme portuaire belge, piloté par la structure et qui a démarré au Pont-Rouge ? À la région wallonne, on assure que non et on promet que les travaux n’auront plus lieu avant 7 h le matin.

(…) Les services du PACO étaient peut-être tous mobilisés sur la réunion technique qui s’est déroulée ce jeudi avec l’entreprise ARTES, en charge du chantier de la plateforme. Une réunion importante puisque le PACO, qui se dit « conscient des désagréments occasionnés » par les travaux a décidé qu’il n’y aura plus de travaux avant 7 h. Les travaux de battage se poursuivront cependant jusqu’au 12 février, « mais diminueront progressivement » et par la suite, il s’agira de « travaux classiques de bétonnage ». Le chantier de la plateforme doit durer jusqu’à fin 2020, coordonné par un ingénieur en lien avec le SPW de Wallonie, département des infrastructures.

Christelle Jeudy

Source : LAVOIXDUNORD.FR – 6/02/2020

La Louvière : la directrice du PACO licenciée

Port autonome du Centre et de l'Ouest (PACO)
Photo : fluvialnet.com (M. Maigre)

Le conseil d’administration du PACO1, le Port Autonome du Centre et de l’Ouest a décidé, vendredi dernier, de se séparer de sa directrice, Catherine Maheux2. Les instances du Port ne commentent pas cette décision dans les détails mais ils confirment que le motif du licenciement est la rupture de confiance. Selon le président du PACO, Jean Godin, le licenciement fait suite à l’analyse du rapport définitif de la Cour des Comptes, remis en novembre dernier. L’organisme de contrôle des politiques publiques  s’était penché sur les procédures de gestion du Port, après la découverte, en août dernier  d’un fait de détournement imputable à l’ex-trésorière, une affaire actuellement en justice.

Poursuivre la lecture

Coup de gueule d’un riverain de Warneton (F) face aux nuisances causées par les travaux de construction de la plateforme portuaire au Pont-Rouge

Avertissement : cette publication n’engage que son auteur et en aucun cas la responsabilité de notre collectif Comines-Warneton Environnement. 

Message adressé à Catherine Maheux, directrice du PACO par un habitant de Warneton (France)

Bonjour,

Je vois que votre approche des riverains du port du Pont-Rouge n’a pas changé : nous n’existons pas. Je vous ai envoyé un mail pour vous avertir des nuisances en cours des travaux de poses des palplanches, j’attends toujours votre réponse…

Je me rends compte de l’inutilité du dossier monté par CS Ingénierie qui n’a que repris que les chiffres d’études qui sont obsolètes de nos jours. Dans l’étude aucun impact sur les riverains au cours de la pose de palplanches n’a été repris ni supposé alors que l’étude d’incidence de VNF prend en compte les nuisances mais aussi les risques de dégâts matériels aux habitations.

Pourquoi n’en est-il pas de même pour le chantier de la plate-forme. Ah, j’oubliais 2 pays donc deux systèmes qui s’opposent.

Dans ce dossier vous n’avez pas défendu la Wallonie mais les intérêts du PACO et d’un industriel qui ne se prive pas “d’acheter” quelques fonctionnaires pour accomplir ses desseins d’envahisseur de la nature.
En érigeant cette plateforme à cet endroit vous avez pactisé avec un pollueur qui produira de plus en plus.

Sachez que les riverains ne vous portent pas dans leur cœur, mais peut-être “un sursaut de dignité” vous …. non car à ce stade vous êtes irrécupérable.
Je vous tiendrai toujours responsable, non par votre fonction mais par votre implication personnelle dans ce dossier pour favoriser sans vergogne cet industriel.

Si un problème devait arriver à ma maison ou ma famille vous serez responsable moralement et financièrement à titre personnel.

Je ne vous salue pas car vous ne méritez pas ce respect que vous confère votre fonction.

Denis Viaene, habitant de Warneton (F)
6 janvier 2020

NB : Une copie de ce message a été adressée à la Police de l’Environnement à Mons et à Philippe Mouton, Echevin de Comines-Warneton