L’alerte sécheresse dans le Nord de la France

Même quand il pleut, les réserves en eau restent FRAGILES dans le Nord.

Le Nord connaît depuis 2017 des déficits pluviométriques importants qui ont conduit, en 2017 et 2018, à des mesures de restrictions.
L’hiver 2018-2019 a présenté un déficit pluviométrique de 20% par rapport à la normale. Il n’a donc pas été suffisamment pluvieux pour permettre aux nappes phréatiques de revenir à leur niveau normal au début du printemps. Ainsi notre département enregistre, par endroit, un niveau historiquement bas et les éventuels événements pluvieux ou orageux ne sont pas de nature à améliorer rapidement la situation.


Lire la suite…

Quel est l’état de la sécheresse en Wallonie?

Publié le 28.06.2019 – Mis à jour le 25.07.2019

Canicule, sécheresse… De quoi parle-t-on exactement ? Quelles mesures ont été prises ?

En regard des températures élevées actuelles, il est bon de souligner la nuance entre la canicule, la sécheresse et la distribution de l’eau publique. La canicule est liée à de fortes températures pendant une durée ponctuelle tandis que la sécheresse est liée à un manque de précipitations à plus long terme. Bien sûr, la canicule accentue la sécheresse. L’une des conséquences de la sécheresse peut être de restreindre la consommation en eau de distribution pour certains usages autres que les besoins essentiels (alimentaires, sanitaires).

L’évaluation réalisée par les membres de la cellule « sécheresse » s’effectue sur base des données pluviométriques, des niveaux des nappes souterraines et des eaux de surface, de l’état des sols et de la végétation, notamment.

Quelle est la situation globale en Wallonie ?

L’analyse de la cellule sécheresse à la date du 25 juillet est la suivante :

Lire la suite…