Pétition – Avec les paysans du Pérou contre le libre-échange

Pollution par les epandages de presticides

En 2012, l’Union européenne a conclu un accord de libre-échange avec le Pérou, et la Colombie. L’Équateur a rejoint l’accord par la suite.
Un récent rapport montre que cette libéralisation des échanges commerciaux avec le Pérou, a des conséquences socio-économiques désastreuses pour 95% de paysannes et paysans péruviens qui voient arriver sur leurs marchés des produits alimentaires vendus à des prix avec lesquels ils ne peuvent pas rivaliser.

Sur la période 2014-2018, l’Union européenne a exporté au Pérou, plus de 26.000 tonnes de pommes de terre frites surgelées en provenance notamment de la Belgique et des Pays-Bas, soit une quantité trois fois plus grande qu’avant l’entrée en vigueur de cet accord.

Nos pommes de de terre européennes, coupées en frites, surgelées et emballées dans des sachets en plastique parcourent la moitié de la planète pour arriver dans les supermarchés péruviens où elles sont vendues moins chères que les produits locaux. Une aberration d’autant plus grande quand on sait que le Pérou est le pays d’origine de la pomme de terre qui offre la plus grande diversité de patates au monde ! Une infinie variété de pommes de terre andines, cultivées depuis des millénaires par des paysans soucieux d’en préserver toutes les diversités, est aujourd’hui menacée par l’arrivée de frites surgelées et standardisées, en provenance de l’U.E.

Ces frites européennes exportées à un moindre coût empêchent les producteurs péruviens de patates de vendre leurs propres produits sur place à un prix juste car la concurrence des pommes de terre européenne est trop forte. Résultat : les paysans péruviens ne parviennent plus à vivre de leur activité agricole.

Bouton signer la pétition

Depuis l’entrée en vigueur de l’accord de libre-échange, les importations de pommes de terre transformées en provenance de l’U.E ont augmenté de plus 40% et sur la même période, le prix au kilo de la patate a baissé de 20%.

En favorisant les exportations européennes vers le Pérou, cet accord met en concurrence l’agriculture européenne, performante, industrialisée et subsidiée par la politique agricole commune (PAC) et l’agriculture péruvienne, principalement paysanne et où une grande majorité ne reçoit aucun soutien du gouvernement…

Source : SOSFAIM.BE – 8 octobre 2020

Poursuivre la lecture

Corona et une mauvaise récolte posent problème aux producteurs de pommes de terre: les prix chutent de 110 euros à 30 euros la tonne

Pommes de terre
Photo : Pixabay

Traduit du néerlandais par P. M.

Les producteurs de pommes de terre ont peu de raisons d’être optimistes. Les prix payés par l’industrie de la frite restent bas. Et maintenant, il y a aussi une mauvaise récolte, ce qui signifie que moins de pommes de terre peuvent être vendues aux chaînes de supermarchés et à d’autres commerçants. Les prix ont chuté de 110 euros à 30 euros la tonne.

Les producteurs de pommes de terre tirent en grande partie leurs revenus de deux sources. D’une part des pommes de terre qu’ils vendent à l’industrie, qui les transforme en chips (surgelées) et en produits de pommes de terre pour la restauration (les pommes de terre frites). Et d’autre part des pommes de terre qu’ils vendent aux chaînes de supermarchés et aux détaillants.

Le confinement tue la demande et les prix

Les prix qu’ils obtiennent de l’industrie sont bas depuis longtemps. Cela est principalement dû au virus corona et au confinement qui a eu lieu. En raison de ce confinement, les établissements de restauration ont été fermés pendant longtemps et plus aucun événement n’a été organisé. En conséquence, la demande de frites industrielles (surgelées) a chuté et l’industrie de la transformation des pommes de terre s’est retrouvée avec des excédents.

Poursuivre la lecture

CL Warneton – Nième rejet anormal des eaux traitées par la station d’épuration (24/07/2020)

Rejet 1 de CL Warneton

Les photos ci-dessous prises vendredi 24/07/2020 vers 15h30 montrent une fois de plus que la mauvaise qualité des eaux traitées déversées par  CL Warneton dans la Lys…. Cette fois-ci, les eaux rejetées sont légèrement moussantes et plutôt jaunes, une couleur jaune qui n’est pas sans rappeler celle de l’huile de friture… La STEP de CL Warneton traiterait-elle aussi les vapeurs de cuissons ? Pour mémoire, les eaux traitées déversées par une STEP dans une rivière doivent être claires comme l’eau du robinet… Quand l’installation fonctionne correctement.

Rejet 1 dans la Lys de la STEP de CL Warneton
Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Poursuivre la lecture

CL Warneton – Rejet d’effluents dans la Lys (16/07/2020)

Ces photos du rejet n°1 (caniveau) prises jeudi 16 juillet 2020 vers 18h30 démontrent un nouveau dysfonctionnement de la station d’épuration (STEP)1 de CL Warneton. Au lieu d’être claire, l’eau rejetée au caniveau est sale et lourdement chargée en matières organiques, d’où cette couleur marron… Quand la STEP fonctionne correctement, les eaux épurées déversées dans la Lys sont claires comme l’eau du robinet. Pour mémoire, selon le permis d’exploitation de 2012, la capacité de traitement de cette STEP est de 200.000 eq. habitants2.
Dans ce type de station d’épuration, le traitement biologique des effluents dans les bassins aérobies est assuré par des micro-organismes (bactéries) stimulés par de petites bulles d’air (oxygène) envoyées au travers de ces bassins.
Aussi, la couleur brunâtre des eaux traitées rejetées dans la Lys peut avoir deux origines :
Poursuivre la lecture

140 nuisances olfactives et sonores de l’usine CL Warneton ont été signalées à notre Collectif entre le 1/06/2020 et le 30/06/2020

Clarebout Warneton - La station d'épuration sur fond du super-congélateur
Cliquer sur la photo pour l’agrandir

Le mois dernier, 140 nuisances de l’usine CL Warneton ont été signalées à notre Collectif. Les tableaux récapitulatifs ci-dessous ont été adressés ce jour à Mme Alice Leeuweerck, à M. Philippe Mouton, aux agents constatateurs environnementaux de Comines-Warneton, ainsi qu’au DPC – Police de l’Environnement de Mons.

130 Nuisances olfactives : Odeurs d’œuf pourri, de graillon (graisse de friture) et de pommes de terre (Cliquer sur les miniatures ci-dessous pour afficher les tableaux)

9 nuisances sonores : bruits de compresseurs et de ventilateurs
(Cliquer sur les miniatures ci-dessous pour afficher les tableaux)

1 pluie de gouttelettes huileuses

Deûlémont, le 14 juin 2020 (17h08) – Un habitant de l’avenue des Primevères à Deûlémont nous envoie ce commentaire accompagné d’une photo  : Tâches sur la terrasse, les velux de la maison, les voitures… et maintenant sur nous lorsque nous sommes sur la terrasse !!!!! Cette personne habite à 970m à vol d’oiseau de la grande cheminée de l’usine CL Warneton.

Clarebout Potatoes Warneton - PLuie de gouttelettes huileuses
Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Signaler une nuisance olfactive
Signaler une nuisance sonore
Signaler des retombées de gouttelettes huileuses

Des habitants de Deûlémont, dans le Nord, en ont assez de l’usine de transformation de pommes de terre située à proximité

Des habitants de Deûlémont, dans le Nord, à la frontière avec la Belgique, ne supportent plus leur voisine d’en face : une usine de transformation de pommes de terre du groupe belge Clarebout Potatoes – L’association locale de défense de l’environnement a déposé plainte.. après l’épisode de trop, fin mai. Sa présidente, Elisabeth Dumoulin, raconte à France Bleu Nord : “Le matin à 3 heures les gens étaient réveillés parce que on avait un bruit insupportable, on aurait dit un ballon au-dessus de notre tête. En plus les odeurs, on ne pouvait rien laisser ouvert. Des odeurs de frites pourries. C’était insupportable suivant le sens du vent. Il y a toujours quelque chose.” Des travaux sont en cours pour la construction d’une plateforme portuaire près de l’usine qui devrait servir pour acheminer des marchandises. Clarebout n’a pas donné suite aux sollicitations de France Bleu Nord.

Source : FRANCETVINFO.FR – 12 juin 2020

Bataille de chiffres entre les défenseurs de l’environnement et Clarebout Potatoes

Nuisances de l'usine Clarebout Potatoes de Warneton (B)

Pour le seul mois de mai, notre Collectif a recensé 87 cas de nuisances olfactives et/ou sonores dans le secteur de l’usine Clarebout Potatoes. Un relevé que l’entreprise de frites surgelées réfute. (…)

Seulement neuf réclamations en mai pour la direction de CL Warneton!

Selon le porte-parole de l’usine pour qui “il y a un décalage réel” entre le relevé des nuisances établi en mai par notre Collectif et les réclamations reçues directement à l’usine sur la même période. “En mai, nous avons reçu neuf plaintes, soit par mail, soit par téléphone et sur ce total, six concernaient les nuisances sonores du 23 mai dernier“, précise ainsi Raphaël Tassart. Un porte-parole qui précise que ces réclamations provenaient” de quatre personnes différentes. Trois autres plaintes, au sujet de nuisances olfactives cette fois-ci, émanant d’une seule personne“.

Poursuivre la lecture

87 nuisances olfactives et sonores de l’usine CL Warneton ont été signalées à notre Collectif entre le 1/05/2020 et le 31/05/2020

Clarebout Warneton - La station d'épuration sur fond du super-congélateur
Cliquer sur la photo pour l’agrandir

Le mois dernier, 87 nuisances olfactives et sonores de l’usine CL Warneton ont été signalées à notre Collectif. Les tableaux récapitulatifs ci-dessous ont été adressés ce jour à Mme Alice Leeuweerck, à M. Philippe Mouton, aux agents constatateurs environnementaux de Comines-Warneton, ainsi qu’au DPC – Police de l’Environnement de Mons.

44 Nuisances olfactives : Odeurs d’œuf pourri, de graillon (graisse de friture) et de pommes de terre

Nuisances olfactives de CL Warneton - mai 2020 (p1)
Nuisances olfactives de CL Warneton - mai 2020 (p2)

Poursuivre la leceture

Coup de gueule d’un riverain du Pont Rouge excédé par les odeurs nauséabondes de CL Warneton qui durent depuis plusieurs jours….

Clarebout Warneton - La station d'épuration de l'usine sur fond du super-congélateur
La station d’épuration et le super-congélateur en arrière plan. La présence d’un cycliste au pied de la station d’épuration roulant sur le Ravel, permet de se rendre compte de la “monstruosité” des installations de CL Warneton…

Excédé par les mauvaises odeurs de l’usine Clarebout de Warneton, Damien Villez, un riverain du Pont-rouge adresse le courriel ci-dessous à M. Nyongabo de la Police de l’Environnement de Mons, à Philippe Mouton, Premier Echevin de Comines-Warneton ainsi qu’à deux dirigeants de CL Warneton , Aline Belpaire et Franck Deconinck.

Warneton, 30 mai 2020 – De nouveau, fortes chaleurs ces derniers jours et odeurs fortement présentes et très désagréables de graisse, de pourriture. Rien n’évolue sur ce site industriel ; ce week-end, le seule solution est de s’enfermer à l’intérieur malgré la chaleur pour éviter d’être insupporté par les odeurs nauséabondes provenant de l’usine Clarebout Warneton.

Poursuivre la lecture

23/05/2020 – Clarebout Warneton – Bruits intenses et continus de lâchers de vapeurs et odeurs nauséabondes

Mise à jour le 24 mai 2020

Coups de gueule d’un riverain de Warneton (France) adressés par courriel à la Direction de l’usine Clarebout Potatoes de Warneton

24/05/2020 – Cela fait 19 heures que nous subissons de façon continue le bruit de lâchers de vapeur. Je vous ai envoyé 2 courriels, un à 9h50 et un autre à 13h20. Il est maintenant 22h00 et toujours pas d’intervention de votre part pour faire cesser ce bruit qui va prendre de l’ampleur avec la nuit.
Une petite question à l’attention des membres de l’équipe dirigeante : accepteriez-vous pour vos proches toutes les nuisances qui perdurent depuis plus de douze ans ?
En cet instant, je ne sais pas si nous allons pouvoir dormir cette nuit. Excusez ma franchise mais pour une usine ultramoderne il faudrait une équipe d’intervention sur place ou tout du moins un prestataire qui travaille le week-end ! A toute à l’heure pour un autre mail.

23/05/2020 – Toujours des bruits d’une grande intensité causés par des lâchers de vapeur qui ont commencé à 3h00 du matin, et ce de façon continue. Cela fait 10h00 maintenant que cela dure !
A ces nuisances sonores insupportables s’ajoutent maintenant des odeurs de graisse de friture que nous n’avions pas hier lors du passage des experts qui ont été dépêchés par CL Warneton pour constater les nuisances olfactives.
Ces nuisances sont plus fréquentes le week-end.
(Témoignage d’un riverain de Warneton France – Vidéo filmée le 23/05/2020 à 14h00 par un membre de l’association Deûlémont Environnement).