Les voisins de champs traités, victimes collatérales de l’épandage de pesticides

Epandage de pesticides à proximité de nos habitations. Se détendre en famille dans son jardin, respirer l’air frais de la campagne… puis être aspergé d’un pesticide qui pique les yeux et gratte la gorge. Cette situation, des milliers de personnes l’ont déjà vécue car elles vivent à côté de champs traités.

Bientôt plus de 20 ans que le débat a lieu, 10 ans qu’une directive européenne oblige à prendre des dispositions nationales… et, enfin, on commence à voir poindre des mesures de protection pour tous les riverains des parcelles agricoles traitées. Pourtant, les deux textes censés aller dans ce sens, qui sont soumis à consultation publique depuis le 15 juillet 2019, sont bien loin de garantir une protection optimale aux riverains. Ce véritable enjeu de santé publique doit enfin être pris au sérieux par le gouvernement, c’est pourquoi France Nature Environnement et 34 associations du mouvement lancent une pétition pour une réelle protection de tous les habitants situés à proximité de parcelles agricoles.

La sortie des pesticides passe en priorité par la protection des riverains

Voilà bientôt un an que le mouvement des Coquelicots est lancé et que la grogne monte dans les territoires, réclamant au plus vite la sortie des pesticides. Et ça tombe bien. Cet été vont être mis en consultation publique deux projets de textes réglementant les mesures minimales de protection des riverains ainsi que les chartes d’engagements d’utilisation des pesticides des agriculteurs. C’est en réalité une obligation légale : la directive européenne 2009/128 impose aux Etats-membres de veiller à ce que l’utilisation des pesticides soit restreinte ou interdite vis-à-vis des personnes régulièrement exposées.

Lire la suite…

À propos de la qualité de l’air et des mesures de la pollution atmosphérique

À propos de la qualité de l’air et des mesures de la pollution atmosphérique.

IQA1 Niveau de pollution de l’air Impact sur la santé
0 – 50 Bon La qualité de l’air est jugée satisfaisante, et la pollution de l’air pose peu ou pas de risque.
51 -100 Modéré La qualité de l’air est acceptable. Cependant, pour certains polluants, il peut y avoir un risque sur la santé pour un très petit nombre de personnes inhabituellement sensibles à la pollution atmosphérique.
101-150 Mauvais pour les groupes sensibles La qualité de l’air est acceptable. Cependant, pour certains polluants, il peut y avoir un problème de santé modérée pour un très petit nombre de personnes qui sont particulièrement sensibles à la pollution de l’air.
151-200 Mauvais Tout le monde peut commencer à ressentir des effets sur la santé; les membres des groupes sensibles peuvent ressentir des effets de santé plus graves.
201-300 Très mauvais Avertissements de santé de conditions d’urgence. Toute la population est plus susceptible d’être affecté.
300+ Dangereux Alerte de santé: tout le monde peut ressentir des effets de santé plus graves.

Source : AIRNOW.GOV

Notes

  1. IQA : Indice de la qualité de l’air

La pollution de l’air à Comines-Warneton

La pollution de l'air à Comines-Warneton par les gaz d'échappement

Selon l’agence wallonne de l’air et du climat (AWAC) Comines-Warneton se situe à la 1ère place des communes du Hainaut où la qualité de l’air s’est le plus dégradée…  et à la 14e place des communes où la qualité de l’air s’est dégradée pendant la période [2010-2012] – [2012-2014].

Un indicateur de qualité de l’air a été mis au point pour chaque commune wallonne. Cet outil fournit une information synthétique permettant de situer la qualité de l’air d’une commune par rapport à celle de l’ensemble de la Région, en l’occurrence ici Comines-Warneton. Dans le graphique ci-dessous publié par l’Agence Wallonne de l’Air et du Climat (AWAC) nous constatons que la qualité de l’air à Comines-Warneton s’est (sérieusement) dégradée ces dernières années…

Pollution de l'air à Comines-Warneton (2012-2014) par l'AWAC
Cliquer sur l’image ci-dessus pour l’agrandir

Le graphique ci-dessus permet de comparer la qualité de l’air de 69 communes du Hainaut. En comparant les histogrammes nous constatons que Comines-Warneton se situe

      • à la 14e place des communes où la qualité de l’air s’est dégradée;
      • à la 1ère place des communes où la qualité de l’air s’est le plus dégradée…

Lire la suite…

Pesticides en Wallonie : état des lieux et perspectives

Pollution par les epandages de presticides

Que cela soit en milieu urbain ou rural, la population wallonne est exposée aux produits phytopharmaceutiques et particulièrement aux herbicides et fongicides. Une exposition qui a des conséquences nuisibles sur la qualité de vie, la santé, l’alimentation, les ressources naturelles (air, sol, eau) et la biodiversité. L’arrêt de l’usage de pesticides par les particuliers, les entreprises et les pouvoirs publics constitue donc une priorité.

Trois mesures sont entrées en vigueur récemment:

1. Protection des riverains des parcelles agricoles

    • Interdiction de débuter une pulvérisation lorsque la vitesse du vent est supérieure à 20 km/heure
    • Interdiction de pulvériser à moins de 50 mètres des bords de toute parcelle qui jouxte un site d’établissement (cours de récréation, écoles, internats, crèches et infrastructures d’accueil de l’enfance) durant les heures de fréquentation de celui-ci
    • Obligation d’utiliser, sur tout le territoire wallon, un matériel d’application qui réduit la dérive de minimum 50%

2. Glyphosate et néonicotinoïdes

Deux mesures d’interdiction portant sur ces produits sont entrées en vigueur en Wallonie :

    • L’utilisation des pesticides contenant des néonicotinoïdes depuis juin 2018
    • L’usage du glyphosate par des utilisateurs non formés depuis mars 2017

Lire la suite…