3/09/2020 – Les travaux de terrassement pour le 2ème frigo de CL Warneton avance à vitesse grand V…

CL Warneton - Travaux de terrassement pour le 2e congélateur
Photo : Denis Viaene (3/09/2020 – 13h30)

Warneton, le 3/09/2020

Madame la Ministre,

Le 11 août 2020, vous avez accordé à la société Clarebout Potatoes le permis de construire pour un 2ème congélateur et des bâtiments logistiques.

Un recours suspensif par la commune de Comines Warneton est en cours mais l’industriel agit comme pour ses frigos à Frameries et construit malgré les procédures en cours.

Cette manière d’agir est malhonnête et sans considération pour les habitants. Comment les administrations wallonnes vont réagir face à ce bras de fer coutumier de l’entreprise Clarebout Potatoes.

Pouvez vous intervenir rapidement avant que la construction des bâtiments ne commence ?

Poursuivre la lecture

Un deuxième frigo chez Clarebout? Les autorités de Comines-Warneton veulent introduire un recours au Conseil d’Etat

Second super congélateur de CL Warneton

Le collège communal affiche clairement son opposition au projet d’agrandissement de l’entreprise.

Début août, Clarebout remportait une victoire importante lorsque son projet de construction d’un second frigo géant recevait l’aval de la Région wallonne. Après deux refus consécutifs, les ministres Céline Tellier et Willy Borsus ont finalement accédé à la requête de l’industriel, au grand dam des opposants belges et français. Interpellée par de nombreux citoyens qui dénoncent depuis longtemps les nuisances importantes causées par l’entreprise, la ministre wallonne de l’environnement avait alors justifié cette décision par “l’ensemble des avis favorables émis par l’administration”. Elle a par ailleurs indiqué que des compensations environnementales importantes, des contrôles renforcés et la mise en place d’un comité d’accompagnement transfrontalier ont été imposés à Clarebout en parallèle à cette autorisation.

Poursuivre la lecture

Réaction du maire de Deûlémont suite aux éclaircissements apportés par Céline Tellier, Ministre de l’Environnement, concernant le permis unique pour le 2e congélateur qui a été accordé à CL Warneton

Second super congélateur de CL Warneton
A gauche, le second super congélateur automatisé. Dimensions : 132m (L) x 81m (l) x 32m (h).

(…)

Madame La Ministre,

Par la présente lettre, je vous informe avoir pris connaissance, par le biais de Facebook, des éclaircissements que vous avez apportés suite aux nombreux questionnements émis par la population, concernant l’arrêté ministériel que vous avez signé le 10 août 2020 en tant que Ministre de l’Environnement, avec M. BORSUS, Ministre de l’aménagement du territoire, statuant sur le recours exercé par CL Warneton sur la demande de permis unique pour la construction d’un second congélateur à Warneton Belgique par l’Entreprise CL Warneton.
A votre question « De quoi s’agit-il ? » publiée sur Facebook, je me permets d’y faire les commentaires suivants :
– Sur votre éclaircissement : « Le permis concerne uniquement l’extension du frigo existant… »
– Mon commentaire : « il ne s’agit pas ici d’une extension, mais bien d’une nouvelle construction d’un deuxième congélateur »

Poursuivre la lecture

Aux habitants de Comines-Warneton : on se fiche de vous !

Second super congélateur de CL Warneton
A gauche, le super congélateur automatisé à venir. Dimensions : 132m (L) x 81m (l) x 32m (h)

On se fiche de vous ! Et ça fait 11 ans que cela dure !

Vous avez eu beau assister à des réunions, signer des pétitions, participer aux enquêtes publiques, déposer vos plaintes sur Internet, mobiliser les médias, l’entreprise Clarebout continue d’empester l’air de Warneton et continue de produire plus que 1.140 tonnes par jour et ce, dans la plus grande impunité.

Aujourd’hui, malgré un refus des autorités communales de Comines-Warneton et malgré un premier refus ministériel, CL Warneton obtient finalement l’autorisation de construire son 2e super congélateur, et poursuit ainsi son expansion.

On nous dit à Namur qu’il y aura des compensations écologiques. Est-ce que la mise en jachère de quelques hectares de terres agricoles va compenser les rejets brunâtres d’une station d’épuration manifestement incapables de traiter des déchets en perpétuelle augmentation, de compenser les odeurs écœurantes que le vent rabat tantôt sur Deûlémont, tantôt sur Warneton, de compenser la masse de CO2 toujours plus importante qui contribue à augmenter le réchauffement climatique ?

Poursuivre la lecture

Feu vert de la Wallonie pour l’extension de Clarebout : “L’économie passe avant tout”, déplorent les riverains

Second supercongélateur e CL Warneton - Reportage de Notélé
Cliquer sur l’image ci-dessus pour visionner le reportage de NOTELE.

Coup de théâtre à Warneton. Après avoir essuyé plusieurs refus, l’entreprise Clarebout vient finalement d’obtenir le feu vert de la Région wallonne pour la construction de son second congélateur géant. Pour les associations de riverains qui luttent depuis des années contre ce projet, c’est une véritable catastrophe.

Sont interviewés dans ce reportage :

      • Philippe Mouton, Premier Echevin de Comines-Warneton
      • Guy Lauwarier, membre du bureau de notre Collectif CWE
      • Denis Viane, riverain de Warneton (France)

Source : NOTELE.BE – 12 août 2020


Articles connexes

Eclaircissements de Céline Tellier, Ministre de l’Environnement du SPW, concernant le permis unique qu’elle vient d’accorder à CL Warneton

Vous êtes nombreux à m’interpeller au sujet du permis unique alloué sur recours par le Ministre Borsus (aménagement du territoire) et moi-même (environnement) concernant l’extension du frigo de la société Clarebout à Comines-Warneton. Je comprends vos questionnements et souhaite apporter quelques éclaircissements.

De quoi s’agit-il ?

      • Ce dossier concerne bien le territoire de Comines-Warneton et non celui de Frameries.
      • Le permis concerne uniquement l’extension du frigo existant qui permettra de stocker sur site les produits, sans augmentation de la production.
      • Le projet vise notamment à réduire le transport vers et venant de stockages externes. Un recours à la voie fluviale sera par ailleurs intégré.
      • Ce permis ne présage en rien du traitement des autres dossiers ou demandes en cours concernant la société Clarebout (projet de nouvelle usine, nouveau frigo à Frameries).

Poursuivre la lecture

Warneton (B) : la ministre de l’Environnement donne son feu vert à Clarebout pour un second congélateur

Vue aérienne de l'usine Clarebout

(…) À Comines-Warneton (B), l’échevin Philippe Mouton a appris la nouvelle ce mardi par téléphone : le cabinet de la ministre de l’Environnement, Céline Tellier, l’a informé que l’usine Clarebout Potatoes aura bien le droit de construire un second congélateur sur les rives de la Lys. Un projet contre lequel bataillent des associations et collectifs depuis plusieurs années.

(…) Après le refus du conseil communal belge et de la région wallonne, Clarebout Potatoes avait déposé un recours auprès de la ministre et présenté des compensations environnementales. Notamment pour préserver la biodiversité du secteur, qui risque fort d’être malmenée par la construction d’un second bâtiment haut de 33 mètres….

Lire l’intégralité de cet article dans la Voix du Nord du 11 août 2020

Le permis du second congélateur de Clarebout Potatoes à Comines-Warneton

Parlement wallon

C.R.I.C. N° 72 (2019-2020) – Mardi 21 janvier 2020

Question orale de M. Cornillie à Mme Tellier, ministre de l’Environnement, de la Nature, de la For^t, de la Ruralité et du Bien-Être animal, sur “le permis du second congélateur de Clarebout Potatoes à Comines-Warneton”.

(…)
M. Cornillie (MR).
– Madame la Ministre, la majorité des habitants de Warneton et l’ensemble des opposants au projet ont accueilli avec joie la décision récente du SPW, en tout cas l’avis qui s’est déclaré défavorable à la troisième demande de permis introduite par Clarebout Potatoes pour un second congélateur sur son site de Warneton. Il faut dire que c’est une très grosse industrie qui trône en plein milieu d’un environnement de qualité, pour autant que l’impact de l’entreprise ne le détériore pas déjà outre mesure. La décision définitive est maintenant attendue de tous et vous y contribuez notamment.
Clarebout Potatoes ayant introduit un recours, il vous revient maintenant, à vous et à votre collègue le ministre Borsus, de trancher dans ce dossier. C’est pourquoi les autorités communales de Comines-Warneton, sauf erreur de ma part ou mésinformation, n’ont pas manqué de vous faire part de leurs nombreuses inquiétudes et réticences quant à l’octroi dudit permis.
La décision de refus d’octroi du permis est-elle désormais entérinée, suivant ainsi l’avis de l’administration ? Êtes-vous en mesure de confirmer aux autorités locales de Comines-Warneton et aux habitants de la commune que Clarebout Potatoes n’obtiendra pas l’autorisation de construire son deuxième congélateur sur son site warnetonnois ?
L’entrepreneur se comporte comme si l’octroi du permis était déjà acquis. Il semblerait qu’il ait déjà placé des commandes et fait certains travaux. C’est une information qu’il faut vérifier, mais qui vient de bonne source.
Qu’en est-il des différentes nuisances environnementales identifiées comme provenant de Clarebout Potatoes ? Comment seront-elles prises en compte ? Quand votre décision interviendra-t-elle ?

Poursuivre la lecture

Clarebout: nouvelle enquête publique

Enquête publique pour le 2e congélateur de CL Warneton
L’entreprise veut occuper l’espace contenu entre la voirie qui accède à la plateforme du Pont-Rouge et le congélateur déjà existant.

Clarebout n’abandonne pas son projet de congélateur. Il propose des compensations avec, à la clé, une enquête publique.

Une enquête se déroule du 12 au 27 février, liée à une demande de permis de CL Warneton en vue de la construction d’un congélateur automatique, d’un bâtiment logistique avec 15 quais et de nouvelles aires de parking.
Cette nouvelle enquête prend place dans le cadre de l’instruction d’un recours.

Sur base des recommandations du DNF1

Nous avons consulté le dossier de 25 pages2 au bureau technique. On y apprend que l’entreprise de frites surgelées a introduit une première demande, refusée, pour construire un congélateur en décembre 2016, puis a fait une deuxième, en juin 2019.
Le 30 septembre 2019, le collège refuse le permis unique sur base d’arguments environnementaux (absence de compensations, dérogation à la loi de la conservation de la nature, etc.).

Poursuivre la lecture