A propos du contrôle des déversements d’eaux usées dans une rivière par une station d’épuration

Vue aérienne de l'usine Clarebout

Art. 32. § 1er. Dans le cas d’un déversement d’eaux usées dans une eau de surface ordinaire, il y a lieu à l’occasion des opérations de contrôle de prendre au moins un échantillon de l’eau déversée.
Un échantillon au moins est également prélevé en amont de la prise d’eau dans le cas de l’utilisation d’une eau de surface ordinaire.

Des échantillons peuvent aussi être prélevés en aval de la décharge.

§ 2. Dans le cas d’un déversement d’eaux usées dans un égout public ou dans une voie artificielle d’écoulement des eaux pluviales, il y a lieu, à l’occasion des opérations de contrôle, de prendre un échantillon au moins des eaux déversées.

§ 3. Les infractions à l’article 30 du présent arrêté peuvent être établies par la simple constatation de la provenance des eaux déversées au moyen d’un plan des lieux annexé au procès-verbal sans qu’il y ait eu prise d’échantillon.

Poursuivre la lecture

Les causes des accidents impliquant les stations d’épuration

 

Débordement bassin aérobie 2 STEP CL Warneton
10/03/2020 – Débordement du bassin aérobie 2 de la station d’épuration de CL Warneton. (Cliquer sur l’image pour l’agrandir).

Sur un échantillon de 115 accidents français, les causes premières sont principalement les dysfonctionnements des stations d’épuration (55 %), leur surcharge (24 %) puis les ruptures de canalisations (10 %).
Les dysfonctionnements des STEP sont variés. Notons les défaillances des vannes, pompes, sondes (notamment pH) et capteurs (niveau, etc.), les turbines, agitateurs, dégrilleur…

Les stations biologiques sont sensibles et les défaillances matérielles des équipements provoquent des déséquilibres altérant leur bon fonctionnement. Le pH ne doit pas s’écarter d’une plage de valeur optimale.
L’aération des bassins est capitale, les techniques d’aération comme l’agitation doivent fonctionner correctement. Plusieurs accidents font état d’un pH perturbé par les facteurs suivants:

Poursuivre la lecture

CL Warneton – Nième rejet anormal des eaux traitées par la station d’épuration (24/07/2020)

Rejet 1 de CL Warneton

Les photos ci-dessous prises vendredi 24/07/2020 vers 15h30 montrent une fois de plus que la mauvaise qualité des eaux traitées déversées par  CL Warneton dans la Lys…. Cette fois-ci, les eaux rejetées sont légèrement moussantes et plutôt jaunes, une couleur jaune qui n’est pas sans rappeler celle de l’huile de friture… La STEP de CL Warneton traiterait-elle aussi les vapeurs de cuissons ? Pour mémoire, les eaux traitées déversées par une STEP dans une rivière doivent être claires comme l’eau du robinet… Quand l’installation fonctionne correctement.

Rejet 1 dans la Lys de la STEP de CL Warneton
Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Poursuivre la lecture

23/09/2019 – Xième rejet d’effluents industriels non traités par l’usine Clarebout Potatoes de Warneton

Les rejets d’effluents industriels non traités par l’usine Clarebout Potatoes de Warneton ne se comptent plus tellement ils sont fréquents.

Pour la xième fois ce lundi 23 septembre 2019, l’usine Clarebout Potatoes de Warneton (B) déverse des eaux usées dans la Lys…

D’après nos renseignements, quand un des bassins de la station d’épuration (STEP) est sur le point de déborder, le technicien qui y travaille actionne une vanne bypass afin de diriger les effluents issus de la production directement dans la lys…

Vidéaste : B. Feburier

Origine des mauvaises odeurs produites par la station d’épuration de CL Warneton

Station d'épuration CL Warneton
Vue aérienne de la station d’épuration de CL Warneton (Capacité de traitement : 200.000 équivalents habitants)

Quelle est la nature et la caractérisation des odeurs ?

Les eaux usées des stations d’épuration étant un milieu très réducteur certains composés soufrés (sulfates par exemple) vont se transformer en dihydrogène de soufre (H2S) générant l’odeur caractéristique d’œuf pourri. Si les composés soufrés génèrent plus de 80% des odeurs en eaux usées de nombreuses autres molécules odoriférantes existent. Ci-après les principales molécules odoriférantes en station d’épuration.

Le tableau ci-dessous reprend les composés les plus connus et caractérise l’odeur :

Tableau mauvaises odeurs d'une station d'épuration
Cliquer sur l’image ci-dessus pour l’agrandir

Les boues d’épuration (urbaines ou industrielles) sont le principal déchet produit par une station d’épuration à partir des effluents liquides. Ces sédiments résiduaires sont surtout constitués de matière organique (bactéries mortes) de matière végétale et minérale humide.

L’odeur et la couleur de ces boues permettent d’évaluer l’état d’aération. Une légère odeur de terre (humus) est indicatrice d’une bonne aération. Une odeur d’égout révèle un manque d’oxygène, une forte odeur d’H2S (œuf pourri) ou de mercaptans (choux) indique un problème de fermentation de la boue. En général, une couleur brune à marron clair est indicatrice d’une bonne aération.

Pour en savoir plus sur le dysfonctionnement biologique d’une STEP cliquez ICI