Genève : Premiers dommages causés par la 5G

Les troubles de santé liés aux antennes de téléphonie mobile sont répandus et augmentent, en particulier à cause de la nouvelle génération de téléphonie mobile 5G. Voyez dans cette émission les premiers témoignages de Genevois affectés par la 5G. Qui entendra leur cri ? La 5G sera utilisée pour gérer les objets connectés et les voitures autonomes. Mais elle servira surtout pour un contrôle total de tous les aspects de notre vie… Un monde de surveillance absolue, où la liberté de mouvement n’aura plus aucun sens… Quant aux répercussions sur la santé, elles seront épouvantables, et pour beaucoup, cela deviendra intenable !

Source de la vidéo : https://www.kla.tv/15436
Autre vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=FxRtX…
Nos 2 chaînes YouTube :
https://www.youtube.com/channel/UC38x…
https://www.youtube.com/channel/UCowM…
https://artemisia-college.info/ infos et dossiers
https://ecobio-attitude.org/ infos, dossiers, documentaires et film
https://partisansfrancelibre.fr/ infos et dossiers de géopolitique
https://partisansfrancelibre.org/ organisation

En un mois, le nombre d’antennes 5G a quasiment quadruplé en Suisse

En Suisse, on trouve aujourd’hui 2329 antennes 5G en service, contre moins de 700 en fin d’année passée, révèle vendredi la RTS. Cette augmentation en à peine un mois est le fait des trois opérateurs Salt, Sunrise et Swisscom.

Le nombre d’antennes 5G en service est passé de 681 en décembre 2019 à 2329 en janvier 2020, a déclaré l’Office fédéral de la communication (OFCOM), confirmant les observations du 19h30 de la RTS. Même l’OFCOM s’est déclaré surpris, cette hausse massive n’ayant pas été annoncée.

Les trois opérateurs ont pu considérablement augmenter le nombre de mâts en service, certaines interventions ne nécessitant même pas d’interventions physiques. “Cette couverture a été permise par une mise à jour du logiciel”, précise Alicia Richon, du service de communication de Swisscom, une opération qui peut donc se faire à distance.
Poursuivre la lecture

Combat David et Goliath en Suisse pour arrêter le déploiement 5G en raison des risques pour la santé

Mise à jour 29-2 : en Suisse, les municipalités et les cantons se battent contre les fournisseurs et le gouvernement fédéral qui a mis aux enchères les licences de radiodiffusion. Les municipalités et les cantons affirment que les antennes adaptatives 5G émettent à une puissance de crête beaucoup plus élevée, de sorte qu’elles ne respectent pas les limites d’exposition actuelles, ce qui entraîne des risques plus importants pour la santé. Swisscom affirme que les licences ont été mises aux enchères sans distinction de technologie.

Info annoncée ce 28/2 : Le canton de Genève instaure un moratoire de trois ans sur la 4G+ et la 5G. L’amendement de la loi stipule que toute nouvelle installation sera soumise à un permis pendant cette période. Ceci s’applique à la fois à la 4G+ aussi connue sous le nom de 1ère vague 5G, fonctionnant à la fréquence 3,5 GHz, et à la 5G à 26 Ghz, qui n’a pas encore été déployée en Suisse. Cet amendement répond à l’inquiétude croissante de la population, a déclaré Jean Rossiaud, le député des Verts au Grand Conseil de Genève. “Le principe de précaution prévaut en raison de l’absence d’études indépendantes sur les effets de cette technologie sur la santé et la biodiversité”, a-t-il déclaré. Genève suit ainsi les traces du canton de Neuchâtel, qui a déclaré un moratoire en janvier.

Mise à jour 13-2 : Mobile World Live écrit qu’un représentant de l’Ofev, l’Office fédéral suisse de l’environnement, a déclaré que le rapport du FT selon lequel les cantons ont été priés par le Bafu d’arrêter le déploiement de la 5G n’est pas correct. “La lettre adressée aux cantons décrit plutôt comment ils peuvent procéder pour autoriser la 5G en attendant que l’aide à la mise en œuvre portant sur les antennes adaptatives soit disponible.”
Poursuivre la lecture